Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • Nirgal
  • Wanderer.
Favourite places : Inside the Mind and Outer Space.
  • Wanderer. Favourite places : Inside the Mind and Outer Space.

Rechercher

Archives

26 avril 2008 6 26 /04 /avril /2008 10:55
Hier soir, resto indien avec des amis.
En sortant, on a fait un petit tour à la foire. Pas évident pour moi. C'est un lieu que je fuis depuis longtemps. Des raisons, il y en a autant que de stands.

Au début de la promenade, mon nez était envahi d'odeurs suffocantes et différentes tous les trois pas. Je retenais ma respiration la moitié du temps. Difficile de supporter les odeurs de sucre, d'huile sur-cuite, de graisse, de sueur, lorsqu'on a encore le goût d'une superbe glace lait, noix de coco, amandes, pistaches dans la bouche...

Bruits de machines à laver, musique assourdissante, cris de joie, cris tout court.

Des gens, pleins de gens.
Tous ont un objectif : s'amuser.

Au début, j'étais un peu paumé dans ce lieu étrange. Les gens que je croisais me semblaient comme des personnages de mauvais films. Ou des automates. Voire des zombies guidées par une faim: le jeu. Ou encore des extraterrestres. C'est dire si je me sentais dans mon univers.

J'ai alors vu un gamin de cinq ans peut-être. Il était tout sourire innocent et s'apprêtait à pénétrer un musée des horreurs. L'excitation sur son visage me fit sourire. Il semblait excité, heureux, il tirait son père par la manche. Et surtout il était vivant.

J'ai ensuite posé un regard différent autour de moi. Et je compris alors que la fête était un endroit faux, dégueulasse, où règnent tricherie, luxure et gourmandise, mais qu'elle était aussi pleine de vie.

Un peu plus loin, des jeunes montrant leur force à tour de rôle sur un punching ball affichant des points. En passant devant, l'un d'eux se jette presque dessus. Ça aurait été marrant de voir son poing s'écraser, exploser sur le support métallique du punching ball. Le genre d'accident con quoi. Blessé par son orgueil, sa volonté farouche de montrer sa supériorité. Ça doit arriver ce genre d'incident.

Encore un peu plus loin, des jeunes parlent fort juste derrière nous. Provoquent et se moquent. Faciès bourrin, tronche de babouin. Je me retiens. Je sais pas me battre. Mais parfois j'aimerais bien. Écraser, déchirer, blesser. Mais pas gratuitement...
Non, juste pour le plaisir.

Je sais que je ne le ferais pas ce soir, ni plus tard. J'aime la violence, je la respire, elle est en moi. Mais je la préfère ainsi. Tapie au fond de moi. J'ai appris à m'en servir, à l'amadouer. Elle est désormais un outil.
Je préfère imaginer la violence que la vivre ou la faire vivre. C'est un peu moins dangereux.

Peu de temps après, on croise deux filles. L'une rassure l'autre qui pleure.
Pourquoi pleure-t-elle ? Humiliée par son ami, larguée.
Cette effusion de larmes me fait sourire, sans sadisme. Je me dit juste :

Putain c'est vrai que c'est vivant cet endroit !
Repost 0
Published by Nirgal - dans Et moi alors
commenter cet article
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 18:48
Le langage a permis la transmission de connaissances en tous genres, il est le ciment de nos sociétés. Il nous permet d'explorer des mondes impalpables, les idées.

Mais le langage est limité. Une foule de choses sont presque impossibles à exprimer avec des mots. C'est là que l'imagination entre en jeu. Elle complète, magnifie le sens des mots, permet de se l'approprier. On interprète donc les mots en fonction du sens, de la force, de la beauté qu'on leur attribue.

Cela peut être source d'incompréhension, parfois de "sur-compréhension". C'est-à-dire que le sens premier ou la beauté d'une phrase pourra être amplifié dans certaines interprétations personnelles.

Un exemple très concret est le jeu du téléphone arabe. Le message initial finit toujours par être amplifié, modifié, interprété...

De plus, il est très difficile de trouver les mots justes et précis permettant de retranscrire une émotion, voire parfois une information. Sans oublier tous les autres obstacles tels que les différences culturelles, de langues, bien que cela fasse partie intégrante de la richesse du langage.

Désormais, nous communiquons à distance, grâce à la lumière, les ondes, grâce au réseau que nous avons tissé autour de la planète et entre les personnes. Il est possible de transmettre une information qui touchera des millions de personnes instantanément. La transmission des connaissances se fait plus rapide, plus simple.

Je parlais de pyramide inversée juste ici. En fait, j'aurais dû parler de courbe exponentielle.

La connaissance, tout comme la spécialisation du langage, évolue de plus en plus rapidement. Il y a quelques centaines d'années, les scientifiques touchaient à peu près à tous les domaines en même temps, ils peignaient, écrivaient, étaient physiciens, philosophes, biologistes. C'est désormais impossible. Le degré de spécialisation de chaque discipline devient de plus en plus important.

On voit donc là une des limites du langage, et par extension sur celui de la transmission de la connaissance, sujet sur lequel je reviendrais un autre jour.

Mais il y en a une foule d'autres. Par exemple, il est des concepts, des idées qui n'ont pas de mots, de même pour certaines émotions complexes. On parvient souvent à contourner cette difficulté en écrivant de longs développements. Ils nous est parfois nécessaire d'inventer des mots ou d'user de néologismes... mais le résultat final reste imprécis, balbutiant.

Ainsi, si le langage est limité, quelle sera son évolution ?

Pour ma part, je pense que le langage ne peut être dissocié des connaissances. Or, nous sommes déjà face à des connaissances dépassant le langage, et inversement. Ainsi, le langage a ses limites, que nous approchons à grands pas.

Aussi étrange que cela puisse paraître, je pense qu'internet est un des prémisses de l'évolution du langage. Certes, internet représente un potentiel presque infini, mais les implications sur le langage me semblent fascinantes.

Il est désormais possible de transmettre une idée, un concept, etc, en l'illustrant de photos, d'images, de musique, de films...

Ainsi, il est possible de proposer un langage qui se rapproche du mode de fonctionnement de la pensée : des mots, des images, des impressions, des sentiments, des émotions. Il va très vite être possible de transmettre tout cela. Internet ouvre la voie, les technologies le permettant suivront.

Le succès des blogs ainsi que celui des sites tels que youtube ou dailymotion me semble assez parlant. Ils ouvrent la voie vers un nouveau langage, une nouvelle manière de communiquer.

Mais nous n'en sommes qu'aux balbutiements. Tout reste à venir, et surtout à inventer...
Repost 0
Published by Nirgal - dans Pensées
commenter cet article
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 13:39

Je suis tombé sur un dossier dans lequel j'avais mis des vieux textes, certains vieux de plus de 10 ans. Et j'ai aussi retrouvé un exemplaire de rêvons des révolutions, un journal anarcho fait avec des potes au début du lycèe.

Ca m'a bien fait délirer de tomber là-dessus. Bon, le journal était pas top, pas super bien écrit, pas forcèment intéressant, mais ça m'a rappelé tant de souvenirs...

Et j'ai ainsi retrouvé Révélation. Je me souviens du jour où je l'ai écrit. Je m'étais réveillé en pleine nuit, les yeux grands ouverts, une phrase dans la tête. Un appel impérieux, une nécessité d'écrire...

Je l'ai un peu retravaillé pour l'occasion, bien sur.



Dans le journal, mon texte était accompagné de cette illustration. Je la dois à Juliane. Elle l'avait faite après l'avoir lu. Je la trouve superbe. Réellement superbe.

Juliane, si un jour tu passes par ici, contacte-moi !

Repost 0
Published by Nirgal - dans Textes
commenter cet article
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 10:35
J'ai un peu retravaillé un texte que j'ai écris il y a trois ou quatre ans. C'est un texte en prose assez court avec une ambiance légèrement teintée d'heroic fantasy.

Le guerrier sur la colline

Si vous souhaitez laisser des commentaires, faites-le à la suite de ce billet. (Et dites-moi si le fait de séparer les textes des billets vous semble judicieux.)

Bonne lecture !
Repost 0
Published by Nirgal - dans Textes
commenter cet article
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 21:44
Ca fait maintenant un moment que les clips employant des typographies pullulent sur internet.
Il faut dire que c'est assez classe.
Je vous en propose un qui date un peu mais que j'aime encore mater de temps en temps :



Le clip a été réalisé par Olivier Baudoin sur une musique de ratatat, un duo new-yorkais entre un guitariste et un mixer/producer, il est possible de télécharger leur deuxième mixtape sur le site officiel, ou d'écouter d'autres de leurs morceaux sur leur page myspace.
Repost 0
Published by Nirgal - dans Découvertes
commenter cet article
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 20:56
Voici une petite vidéo bien foutue reprenant des passages de 2001, l'Odyssée de l'espace. La musique est de The Allstar Project, un groupe portugais de post rock que je ne connaissais pas jusqu'à ce soir (merci au frangin pour le lien !).



J'écoute beaucoup de post rock, c'est relaxant et par moments très prenant. Pour écrire, je n'ai encore rien trouvé de mieux que certains groupes comme explosions in the sky, red sparrowes, godspeed you black emperor, ou encore God is an astronaut.

En tout cas, j'ai beaucoup aimé ce morceau, même s'il reste super classique; et le clip est bien foutu.
Repost 0
Published by Nirgal - dans Découvertes
commenter cet article
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 06:29
Lorsque j'ai commencé à écrire des nouvelles, j'ai voulu expérimenter un peu, pour voir un peu où étaient mes limites et apprendre à utiliser les mots pour arriver au résultat souhaité. J'ai notamment essayé d'employer le présent et le passé, mais aussi le conté et le raconté dans une même nouvelle.
Et j'ai découvert quelque chose qui sur le coup m'a pas mal amusé.

Pour commencer, la pensée humaine est en grande partie structurée par le langage. Nous sommes des êtres communicants, même (surtout?) dans notre propre tête. Je n'irais pas jusqu'à dire que nos pensées sont conditionnées par le langage, mais je suis certain d'une chose : ça parle dans ma tête.
Ensuite, j'ai remarqué que le temps du récit était principalement le passé. Reniant le naturel de la chose, je me suis dit : "Merde, pourquoi le passé?".

C'est comme ça que j'ai découvert le pot aux roses.

Je n'étendrais pas la proposition à toutes les langues parlées, mes connaissances en ce domaine étant très limitées. La langue française possède un nombre assez incroyable de temps au passé. Cela montre bien le but du langage : transmettre des informations, raconter... Or lorsqu'on raconte quelque chose de passé, il est nécessaire de pouvoir déterminer une chronologie des événements les uns par rapport aux autres. C'est de là que vient ce grand nombre de temps passés.

J'ai ainsi compris la nécessité de ce "déséquilibre". Le présent étant un instant unique, un seul verbe (si je dis pas de conneries) suffira amplement à le retranscrire. Le futur, lui, est hypothétique ; on peut prédire avec certitude (au futur donc), ou émettre une possibilité (au conditionnel). Mais le passé a besoin de beaucoup plus de nuances pour être retranscrit de manière fidèle. C'est par le passé que sont transmis les patrimoines culturels, sociaux, scientifiques. C'est dans le passé que nous puisons nos savoirs.

Du coup, j'ai vu le langage un peu comme une pyramide inversée. Tout en bas, le langage à ses balbutiements, les paroles de nos ancêtres. Elles devaient être limitées bien sur, mais petit à petit, ces paroles ont bénéficié des sommes d'expériences et de vécus de chaque génération.
Ainsi, sur cette fragile base du langage, se sont empilés les couches de savoir, jusqu'à devenir un édifice aussi complexe que le savoir humain. Les deux sont d'ailleurs intimement liés, et nulle personne au monde ne saurait posséder toutes ces connaissances.

Cela dit, on apprends avec le langage, on communique avec, on joue avec, on pense avec, on aime avec, on vit avec...

Le langage est aussi un de nos plus gros handicaps. Tourné vers le passé, limité bien qu'en constante évolution... Mais peut-être un jour sera-t-il possible de nous en affranchir, d'étendre nos perceptions au-delà du temps, au-delà de l'espace...


Bref, voila une réflexion que j'avais trouvé intéressante. Après relecture ça me semble peut-être un peu décousu ou confus, mais j'ai fait mon possible pour transmettre ces pensées sans taper dans la dissert qui, je suppose, ne sied guère à un blog.
Repost 0
Published by Nirgal - dans Pensées
commenter cet article
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 11:30
Ryan McGinley est un photographe très talentueux. Mais les images sont plus parlantes que les mots :




Allez faire un tour sur son site.
Les photos valent vraiment le coup !


Repost 0
Published by Nirgal - dans Découvertes
commenter cet article
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 10:34
Elle est pas jolie la bannière ?!

C'est une oeuvre de mon frère tirée d'un projet (avorté) que nous avions en commun.

Reste plus qu'à changer la skin et ça va presque ressembler à quelque chose ici !
Repost 0
Published by Nirgal - dans Le blog
commenter cet article
19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 09:19
Juste pour dire que le blog est encore en chantier. Je viens par exemple de voir qu'il était impossible de laisser des commentaires. Hérésie pour un blog non ?!
C'est maintenant chose possible.

J'ai aussi une bannière à adapter quand j'aurais le temps.

Il faudra que je me renseigne aussi sur tout ce qui est copyright, histoire d'illustrer les billets. Enfin, je vais essayer  d'adapter une skin à mes envies. Les skins proposées sont assez moches je trouve. Et aussi, il faut que j'adapte l'affichage pour la résolution du eeepc sur lequel je suis en train d'écrire.

Comme c'est ma première expérience de blog, toute remarque ou suggestion sera la bienvenue.

Et ne vous inquiétez pas, je ne vais pas raconter ma vie tous les jours. Le billet précédent était une sorte de présentation. J'ai déjà deux trois réflexions que j'aimerais bien développer ici, et je posterai certainement quelques nouvelles de mon crû d'ici peu.

Voila, je vais essayer de vous faire un truc sympa, de parler de sujets variés, mais aussi de proposer un environnement plus joli, plus vivant.

A très bientôt !!
Repost 0
Published by Nirgal - dans Le blog
commenter cet article

Articles Récents

Catégories