Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Nirgal
  • Wanderer.
Favourite places : Inside the Mind and Outer Space.
  • Wanderer. Favourite places : Inside the Mind and Outer Space.

Rechercher

Archives

20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 06:29
Lorsque j'ai commencé à écrire des nouvelles, j'ai voulu expérimenter un peu, pour voir un peu où étaient mes limites et apprendre à utiliser les mots pour arriver au résultat souhaité. J'ai notamment essayé d'employer le présent et le passé, mais aussi le conté et le raconté dans une même nouvelle.
Et j'ai découvert quelque chose qui sur le coup m'a pas mal amusé.

Pour commencer, la pensée humaine est en grande partie structurée par le langage. Nous sommes des êtres communicants, même (surtout?) dans notre propre tête. Je n'irais pas jusqu'à dire que nos pensées sont conditionnées par le langage, mais je suis certain d'une chose : ça parle dans ma tête.
Ensuite, j'ai remarqué que le temps du récit était principalement le passé. Reniant le naturel de la chose, je me suis dit : "Merde, pourquoi le passé?".

C'est comme ça que j'ai découvert le pot aux roses.

Je n'étendrais pas la proposition à toutes les langues parlées, mes connaissances en ce domaine étant très limitées. La langue française possède un nombre assez incroyable de temps au passé. Cela montre bien le but du langage : transmettre des informations, raconter... Or lorsqu'on raconte quelque chose de passé, il est nécessaire de pouvoir déterminer une chronologie des événements les uns par rapport aux autres. C'est de là que vient ce grand nombre de temps passés.

J'ai ainsi compris la nécessité de ce "déséquilibre". Le présent étant un instant unique, un seul verbe (si je dis pas de conneries) suffira amplement à le retranscrire. Le futur, lui, est hypothétique ; on peut prédire avec certitude (au futur donc), ou émettre une possibilité (au conditionnel). Mais le passé a besoin de beaucoup plus de nuances pour être retranscrit de manière fidèle. C'est par le passé que sont transmis les patrimoines culturels, sociaux, scientifiques. C'est dans le passé que nous puisons nos savoirs.

Du coup, j'ai vu le langage un peu comme une pyramide inversée. Tout en bas, le langage à ses balbutiements, les paroles de nos ancêtres. Elles devaient être limitées bien sur, mais petit à petit, ces paroles ont bénéficié des sommes d'expériences et de vécus de chaque génération.
Ainsi, sur cette fragile base du langage, se sont empilés les couches de savoir, jusqu'à devenir un édifice aussi complexe que le savoir humain. Les deux sont d'ailleurs intimement liés, et nulle personne au monde ne saurait posséder toutes ces connaissances.

Cela dit, on apprends avec le langage, on communique avec, on joue avec, on pense avec, on aime avec, on vit avec...

Le langage est aussi un de nos plus gros handicaps. Tourné vers le passé, limité bien qu'en constante évolution... Mais peut-être un jour sera-t-il possible de nous en affranchir, d'étendre nos perceptions au-delà du temps, au-delà de l'espace...


Bref, voila une réflexion que j'avais trouvé intéressante. Après relecture ça me semble peut-être un peu décousu ou confus, mais j'ai fait mon possible pour transmettre ces pensées sans taper dans la dissert qui, je suppose, ne sied guère à un blog.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nirgal - dans Pensées
commenter cet article

commentaires

Jack95 20/04/2008 19:38

Bonsoir Nicolas, tes réflexions me touchent beaucoup et éclairent les miennes.
À propos du langage et de son évolution, quelques pistes de réflexion :
http://www.isc.cnrs.fr/reb/evolution.htm
Pour ma part, je suis porté également sur les neurosciences :
http://www.isc.cnrs.fr/dom/dommenu.htm

Bien cordialement
Jack

Nirgal 20/04/2008 23:18


Cool !
Content de voir que mon texte a pu t'apporter quelque chose. Je risque de nourrir ce blog de pas mal de réflexions de ce genre. Ca fait des années que je n'ai plus l'occasion de les exprimer (la
philo étant loin derrière moi), et je trouve la manière de communiquer dans les blogs intéressante à utiliser. La difficulté est de faire passer des idées ou concepts de manière plus agréable qu'un
long exposé, ce qui rend la chose bien plus amusante.

Par contre, j'ai remarqué en me relisant que je suis arrivé un peu trop vite à la conclusion, j'ai zappé une partie du raisonnement que j'avais eu. Je reprendrais ça dans un autre billet.

Sinon, j'ai regardé tes liens. Désolé de dire ça mais j'ai beaucoup de mal avec ce genre de texte perméable. C'est exactement à cause de personnes qui écrivent de la sorte que j'ai arrêté la philo.
J'ai detesté Kant et tant d'autres. J'aime voir la progression d'un raisonnement, les étapes menant à l'élaboration d'un concept, mais je trouve choquant de le faire de cette manière, en
enfouissant (c'est ainsi que je le percois) leurs idées (qui peuvent être géniales), sous un tas de mots, de tournures de phrases qui finissent (encore une fois pour moi) par nuire au sens de ces
phrases.
Je suis peut-être un peu con, je préfère penser que je suis adepte de la simplicité.
Par exemple, un philosophe qui m'a profondément marqué, qui a modifié ma vision du monde et m'a ouvert un champ presque infini de réflexions, c'est Nietzsche. En un seul de ses aphorismes, il dit
plus de choses que moult philosophes qui se perdent en quasi-digressions et en développements aussi longs et sinueux que le cours d'un fleuve.

En fait ce que je veux dire c'est que j'ai pas capté grand-chose au premier lien et ça m'a un peu découragé pour le deuxième, je réessaierai demain après une bonne nuit de sommeil. En fait si, j'ai
plus ou moins capté, mais je n'ai pas vu l'intérêt, ou alors ma machine à moudre les pensées a tellement rippé pour trouver les idées et concepts intéressants de ce texte que le moteur a fini par
s'étouffer, me laissant seul face à l'incompréhension.

En réalité, je serais heureux que tu me fasses part de tes propres réflexions sur ce sujet. Je suis certain que ça serait bien plus intéressant que ce genre de texte, et je dois avouer que
j'adorerais échanger des réflexions sur ce sujet.
Lache-toi ! ;)


Articles Récents

Catégories