Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Nirgal
  • Wanderer.
Favourite places : Inside the Mind and Outer Space.
  • Wanderer. Favourite places : Inside the Mind and Outer Space.

Rechercher

Archives

18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 16:49
Mouais.
Dormi deux heures au plus cette nuit. La misère. Des années que ça ne m'était pas arrivé. J'ai bien eu une période d'un an où rares étaient les nuits de plus de 4-5 heures. Mais là ça fait des années que je dors plutôt bien, j'ai même réussi à me taper des nuits de 13-14h de sommeil !

Bref, tête dans le cul. Saoulé. Énervé. Fatigué. Presque déprimé.

Enfin présentement, c'est surtout la colère qui m'anime, et je vous raconte pas l'effort que je fais pour ne pas jurer.

En tout cas j'aurais au moins eu la motiv d'appeler des boites de sécurité pour trouver un stage de veilleur de nuit. Mais là encore c'est pas gagné. Pas de stage possible avant juin sur la dizaine de boites appelées. Va falloir que je repasse chez mon vendeur de thé. Il m'a parlé d'un de ses clients ou amis, je ne sais plus, qui travaille comme veilleur de nuit dans un musée.
Le rêve quoi : passer des nuits entières enfermé dans un musée parcouru d'ombres et d'ondes créatrices. Quel meilleur cadre pour écrire ?

Mais bon, là aussi c'est pas gagné. Rien que pour trouver des infos sur le job en soi, faut s'accrocher. Et faut dire que j'en ai un peu ma claque de faire le tour des sites d'orientation ou de conneries dans le genre. Ça fait des années que j'essaie de trouver ma petite place dans cette conne de société sans la trouver.

Après le bac j'ai fait une année de fac de philo, mais un seul cours me passionait, les autres me dégoûtaient. J'ai embrayé sur un BTS MUC en alternance. Sympa au début, je bossais la moitié du temps dans un magasin d'informatique. Mais j'ai vite déchanté. Sans rentrer dans les détails, je me suis vite fais chier.
Après avoir obtenu allégrement le diplôme sans ouvrir un bouquin (c'était un peu bidon faut dire), l'école privée me propose de faire une licence en me proposant un stage dans une boite de comm : Spootnik Studio.

Je n'ai pas hésité longtemps. Ils éditent Khimaira, un magazine sur les mondes de l'imaginaire.
L'entretien était assez marrant. J'arrive tout guindé dans un de ces costumes à la con en plein été. J'avais sué à grosses gouttes dans ma clio sans clim. J'arrive dans la boite et je vois débarquer un mec souriant, en chemisette, short et tongs. Je me suis senti con, mais d'une force...

Bref, le taf semblait cool. Commercial pour la branche communication et quelques actions concernant le mag. D'ailleurs, une de mes premières tâches a été de faire une relecture finale du mag. Là je dois avouer que j'ai pas mal biché. Mais bon, je ne suis pas fait pour être commercial. On dirait pas comme ça mais il faut une sacrée résistance à l'échec, aimer se prendre des vents... J'ai tenu plusieurs mois avant de craquer et de finalement arrêter le stage. Ça a été une décision très difficile, j'adorais travailler avec Christian Lesourd, le boss de Spootnik et un des mecs les plus sympas que j'ai pu rencontrer. Mais la vente n'était décidément pas mon fort.

Je rêvais d'avoir l'opportunité de travailler dans l'édition, voir comment ça marche derrière. Et je dois avouer que c'est un secteur super intéressant.

Donc, après ça, je termine ma licence de comm tout en cherchant une perspective d'avenir. Après des mois de recherche, de remise en question, d'interrogations, je me penche vers la psycho. Faut dire que j'ai toujours été fasciné par la folie et la manière dont fonctionne l'esprit humain. Et j'ai pas fais les choses à moitié avant de me lancer dedans. J'ai lu des bouquins, rencontré des psys, fait moult recherches. J'ai donc commencé l'année en connaissance de cause.

Donc je commence l'année scolaire, touchant le chômage et ayant cours huit heures par semaine. Pas de souçi quoi.

C'est là que l'inattendu arrive.

Pour la ptite histoire, mon frère avait fini sa formation de game designer. Il avait fait une démo de jeu dans lequel ils exploitaient un concept assez novateur. Quelques mois après la remise des diplômes, des personnes influentes dans le milieu du jeu ont montré un certain intérêt pour le concept de leur démo.

Un pote qui avait travaillé avec mon frère sur ce projet a donc voulu faire un game doc sérieux pour proposer le projet à des boites ou pour trouver des financements. Je me suis proposé pour leur pondre un ptit scénar. Ça faisait des années que je n'avais pas écrit sérieusement et ça me manquait. L'occasion de travailler avec d'autres personnes sur un même projet m'emballait. Le projet en lui-même m'emballait...

Et je me suis amusé. Bien plus que je ne le pensais. J'ai pondu trois propositions de scénario en quelques semaines. La dernière a été montrée à un scénariste pro qui l'a trouvée pas mal du tout. Mais peu de temps après, le projet s'est enlisé. Le pote avec qui je bossais a été embauché et n'a plus eu de temps à consacrer au projet. On l'a donc mis en pause.

Mais travailler là-dessus avait réveillé en moi un plaisir que j'avais oublié depuis trop longtemps. Écrire.

Donc je me suis relancé sur un projet de space opera que j'avais commencé plus de cinq ans auparavant. Un projet auquel j'avais continué de réfléchir durant toutes ces années, qui avait lentement mûri dans ma tête.

Parallèlement, il y a eu les blocages de la fac à la fin de l'année dernière. J'ai donc passé encore plus de temps à écrire, et de moins en moins à lire des bouquins de psycho.

Après les festivités annuelles, juste avant les partiels, j'avais pris ma décision, un genre de bonne résolution de nouvelle année. Pour ma part c'était une résolution de nouvelle vie.

Il fallait que j'arrête de tourner autour du pot, que je comprenne enfin que mon rêve était possible si j'y mettais les moyens. J'ai alors décidé d'arrêter la fac pour m'adonner sérieusement à l'écriture.

Depuis, j'ai encore un peu avancé sur mon projet de space opera, j'ai pondu quatre nouvelles dont deux sont maintenant "publiables", commencé une foule d'autres trucs que je développe de temps en temps.

Le projet de jeu a lui aussi un tout petit peu avancé. Une boite s'est montré clairement intéressée par le projet, j'ai donc fait une quatrième version dans l'urgence car la boite travaille sur unprojet initialement prévu pour cet été. Heureusement, ils ont repoussé leur propre projet à l'été 2009, ce qui nous laisse encore pas mal de temps. Même si y on croit de moins en moins, on se dit que ça vaut le coup de tenter sa chance.

Bref, depuis quelques mois, je m'éclate ! Je suis même sorti d'une longue période geekage et ai retrouvé une vie sociale normale.

En fait tout serait parfait si cette conne de société ne me poursuivait pas.

Hé oui, il faut gagner du fric pour vivre, et l'ANPE prend un malin plaisir à me le rappeler tous les mois. Ma conseillère est super sympa, elle fait bien son boulot, mais me voila à devoir me détourner de ma passion pour retourner à la triste réalité.

C'est pour ça que je galère à trouver des infos pour travailler comme veilleur de nuit. C'est le seul taf que j'ai trouvé qui permette de concilier activité pro et écriture. Mais là encore ça n'est pas si simple que ça.

Et tout ça me mène vers le cri que je me retiens de hurler depuis des semaines :

PUTAIN DE MERDE FOUTEZ-MOI LA PAIX ET LAISSEZ-MOI ECRIRE !!!!

Haaaaaaaaaaa...

C'est marrant je ne pensais pas que ça ferait autant de bien de balancer ça sur un blog (même si personne ne le visite encore). Je crois que je prends déjà goût au bloguage.

Et je n'avais pas prévu de raconter ma vie non plus. Merde quoi ! Clavier, volerais-tu ma volonté ?!

Bref, je vais m'arrêter là pour aujourd'hui. :)

Partager cet article

Repost 0
Published by Nirgal - dans Et moi alors
commenter cet article

commentaires

flo 08/07/2011 19:01


Celui-là m'a bien fait rire. Parce que je ressens la même chose. Enfin, je ne me creuse pas la tête pour trouver un boulot vu que je suis encore étudiante mais... La question de trouver un métier
qui me permette quand même d'écrire... C'est une drogue. Une bonne drogue. Oxymore intéressant. Mais vrai. Une journée sans écrire est une mauvaise journée. Alors travailler et écrire... Que c'est
difficile de réunir plaisir et nécessaire.


Macada 19/04/2008 13:13

Salut Nir... euh tu t'appelles comment sur ce blog ?Il commence pas mal du tout ce blog !Tout mes encouragements.PS : la bannière est superbe. Merci à ton frère.Re-PS : pour mettre des illustrations sans problème de copyrignt, tu peux  utiliser (outre les tiennes et celles qu'on te donne explicitement):- celles sous copyleft ou déclarée libre de droits- des trucs trouvés partout que tu as tellement modifié (avec Gimp par exemple) qu'ils ne sont pas reconnaissablesN'hésite pas non plus à demander au propriétaire d'une image de te la prêter : en général, si tu cites son nom/son blog, ça lui fait super plaisir de t'accorder l'autorisation !

Nirgal 19/04/2008 16:47


Merci !

Je ferais un petit post sur les oeuvres de mon frère une fois qu'il aura mis en place son site. Cette illu n'est pas tout à fait finie (d'après lui, pour ma part je trouve que c'est déjà superbe).
Je retravaillerai aussi certainement le texte qui lui avait inspiré cette scène, voire parler du projet en question, ça peut intéresser d'autres personnes je pense.

Pour les images, j'ai trouvé le site de ce photographe sur un blog d'art. Vu qu'eux-mêmes postent pour chaque artiste une de ses oeuvres, je me suis dit que ça ne posait pas problème. Surtout que
je l'utilise sans me l'approprier et qu'au fond je lui fais plus de la pub qu'autre chose.

En tout cas je suis content de voir que ça te plaise !

Je n'aurais pas le temps ce week-end de rajouter du contenu, mais je m'y mettrais dès la semaine prochaine.


Articles Récents

Catégories